La haute disponibilité désigne le fait qu’un service ou une architecture matérielle possède un taux de disponibilité  »correct ». La disponibilité s’exprime la plupart du temps sous la forme de taux de disponibilité, exprimé en pourcentage, en ramenant le temps de disponibilité sur le temps total. Il s’exprime souvent en années, par exemple :

  • 99% → 3,65 jours /an indisponible
  • 99,99% → 4,38 heures / an indisponible
  • 99,999% → ~ 5 minutes / an indisponible
  • 99,9999% → ~ 30 secondes / an indisponible

En informatique, les performances énoncent les indications chiffrées mesurant les possibilités maximales ou optimales d’un matériel, d’un logiciel, d’un système ou d’un procédé technique pour exécuter une tache donnée.

Selon le contexte, les performances incluent les mesures suivantes :

  •  Un faible temps de réponse pour effectuer une tache donnée
  • Un débit élevé (vitesse d’exécution d’une tache
  • L’efficience : faible utilisation des ressources informatiques : processeur, mémoire, stockage, réseau, consommation électrique, etc.
  • Une haute disponibilité du système ou de l’application
  • Une bande passante élevée ou une faible latence
  • Le passage à l’échelle
  • La capacité d’un canal de communication
  • La performance du stockage informatique

Un exemple d’architecture

1111

L’architecture ci-dessus est composée de :

  • Deux répartiteurs de charges(balancer1 et balancer2) repartissant les réquetes entre deux serveurs web.
  •  Serveurs WEB (moodle1 et moodle2) : plateformes de formation en ligne utilisées par les enseignants et les étudiants.
  • Un serveur NFS pour synchroniser les données statiques des deux serveurs web.
  • Serveurs NGINX ou HAPROXY qui permettent le load balancing des serveurs WEB
  • Un répartiteur de base de données pour le basculement sur les serveurs de bases de données.
  • Deux serveurs de bases de données configurés en mode master/master